Légendaire sans Frontière

Accueil > Liste des légendes > Le comte aux Houssettes

Le comte aux Houssettes

Le comte aux Houssettes

Surnommé «aux houssettes» pour son habitude de porter des chaussures houssettes*, Jean de Croy, comte de Chimay, est un grand chasseur.

Lors de ses chasses, il ne connait aucun obstacle, il parcourt champs, prairies et jardins à la poursuite du gibier.

Excédés, les gens de Couvin décident de l’enfermer dans une caverne creusée sous le château de Couvin. Il y restera sept ans maintenu en vie grâce à une ration journalière faite d’un quignon de pain et d’un peu d’eau.

Un jour, un jeune berger nommé Bazelaire s’entrainant à l’arbalète, envoie un trait dans la fente du rocher. Pour récupérer sa flèche, il introduit son bras dans le trou. Aussitôt, son bras est saisit par le comte.

Jean de Croy lui explique sa mésaventure et le convainc d’aller prévenir la Comtesse Marie de Lahaing, son épouse, qui l’attend au château de Chimay.

La Comtesse envoie aussitôt une armée pour délivrer son époux.

Lorsque Jean de Croy apparait, il est méconnaissable. Ce n’est que lorsque sa voix résonne et dit : «  Couvé ! Couvé ! Couvé tu m’as couvé, jamais plus ne pourra ! » (Couvin ! Couvin ! Couvin tu m’as couvé, jamais plus ne pourra !) qu’enfin tous reconnaissent la fougue de leur seigneur.

Jean de Croy ordonne la destruction du château de Couvin, mais épargne la ville.

* bottines hautes en toile

Liste des ouvrages attachés à cette légende :